Les petites pièces

Avant d’attaquer sérieusement le remontage je m’aperçois que je me suis surtout focalisé sur le cadre, les roues, l’échappement, le moteur et j’ai un peu négliger toutes les petites pièces que j’avais rangées de droite et de gauche. Un certain nombre sont abimées, piquées, il faut donc sérieusement les restaurer, certaines doivent même être changées.

De plus les rayons des jantes que j’avais bien nettoyés et dérouillés il y a 2-3 mois, sont à nouveau piqués  aujourd’hui.

J’ai donc décidé de traiter tous ces problèmes avec un kit de galvanisation à froid de chez Restom.

 

Ce kit est constitué d’un très efficace dégraissant puis d’un dérouillant phosphatant qu’il faut laisser agir plusieurs heures et au final d’une peinture « galvanisante » au zinc.

Sur la photo on voit l’effet des deux premiers produits sur l’allumage.

 

 

 

 

Sur les rayons de la roue avant voilà le résultat final avec peinture.

 

 

 

 

Je découvre également que ce traitement de galvanisation à froid donne le même aspect aux pièces que le microbillage dont je n’ai cessé de vous parler.

Ici à gauche un « microbillage » et à droite un « zingage ».

 

Une grandes partie de toutes les « petites pièces vont donc y passer.

 

 

Ici on voit le résultat pour à peine un tiers d’entre elles.

 

 

 

Ce gris satiné très très légèrement granuleux va donc devenir un élément esthétique très important de mon Scrambler Kawasaki 440.

 

 

J’ai remplacé la poignée d’embrayage qui était cassée par une neuve qui vient d’Allemagne et le sélecteur de vitesse, qui était en sale état, par un adaptable.

 

 

 

Les commodos sont en aluminium peints, assez discrets et de bonne qualité. Je les garde donc, les démonte, nettoie les contacts, les repeins en noir et je refais la sérigraphie au blanco.

 

 

Toutes les pièces restaurées sont ensuite recouvertes d’un vernis polyuréthane bi-composant mat ou brillant.

 

 

 

Pendant ce temps là j’ai enfin reçu les segments moteur en provenance du Canada.

 

 

 

 

Je les remonte sur les pistons et installe le moteur toujours déculassé dans le cadre. Il pèse moins lourd et s’insère ainsi dans son berceau beaucoup plus facilement.

 

 

Avant de remonter le haut moteur je dois d’abord régler un problème de passage de l’échappement gauche entre le cadre et les cylindres…

 

 

…donc, une fois résolu, je finis le montage du moteur.

 

Une réflexion sur “Les petites pièces

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s