La roue arrière

Comme je l’ai dit en intro, je ne voulais pas garder les roues à bâtons d’origine mais mettre des roues à rayons du modèle Z400. La roue arrière que j’ai achetée d’occase était vraiment ternie et piquée par la rouille.

roue_ar

rouille

Après un sérieux nettoyage, je me suis attaqué au polissage. Brosse métallique manuelle puis sur ponceuse circulaire. J’ai utilisé tout une jeu de brosses rotatives pour accéder à tous les recoins de la roue. Sur les parties chromées je n’ai pas lésiné, sur les parties en alu j’y suis allé beaucoup plus doucement vu la tendresse de ce métal. J’ai aussi poncé avec des petits disques de carrossier en grains 800, 2000, et 5000. Beaucoup d’huile de coude et de temps. J’avoue que pour ce travail une Dremel m’aurait facilité la tache…

les-armes

 

 

 

Les armes utilisées.

 

 

 

Au final, évidemment, j’ai fignolé au Belgom chrome et alu, à la main et avec un petit disque rotatif de polissage en mousse.

roue-nickel

Et voilà le résultat.

Bien sûr j’ai dû démonter entièrement la roue: les roulements, le frein à tambour (qui était grippé au niveau du rappel des mâchoires)……

frein1

frein-2

 

 

 

 

support-gauche

 

 

le support coté gauche de la couronne cranté de la courroie…

 

axe

 

 

 

…l’axe, ses entretoises et écrous.

 

 

 

 

nettoye

Pour tous ces éléments j’ai commencé par un nettoyage dégraissage à l’acétone, puis un coup de karcher et un bain d’eau chaude avec du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude. Pour finir un léger ponçage aux brosses métalliques et au polish. J’en ai également profité pour passer au papier de verre les garnitures des freins qui étaient vitrifiées.

J’attaque ensuite le remontage en graissant tout ce qui doit l’être avec de la graisse au lithium et pour certaines parties de la graisse silicone.

ecarteur

 

 

Pour repositionner l’axe-écarteur du frein entre les mâchoires, vu que j’avais mis le ressort de rappel avant (sinon c’est trop galère) j’ai bricolé en insérant un morceau de bois de la plus grande des largeurs entre ces mêmes mâchoires et en le forçant à descendre avec des serre-joints.

 

 

silent-bloc

Pour les silent-bloc-amortisseurs sur lesquels la couronne d’entrainement de la courroie vient s’ancrer, je les ai rechargé à la graisse silicone. Cette graisse assoupli les plastiques et caoutchoucs, retarde leur dessèchement et les protège de la poussière et de l’humidité.

 

Au final on obtient ça… final-1

final-2final-3

…et la roue complète ainsi.

Passons à la roue avant.

Une réflexion sur “La roue arrière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s