la remise en route

J’ai récupéré cette moto à l’automne 2014. Elle avait séjourné de longues années à prendre la poussière au fond du garage de mon frère François. Une fois ramenée à la maison, première chose à faire: un état de lieu et une remise en marche. Une vidange, un filtre à huile, deux bougies, quelques gouttes d’essence SP98 et une batterie. Par rapport à mon projet j’ai choisi une batterie la plus petite et discrète possible: [une Lithium LiFePO4 de 4,6Ah.

batterie

On ouvre l’essence, un peu de starter, deux-trois coups de démarreur et…le moteur se met à ronronner comme un horloge féline. Je pars aussitôt faire un tour avec. Bien qu’elle ne pèse que 171kg (en théorie) je la trouve pataude. Avec cette selle basse type chopper j’ai assez vite mal aux jambes avec mon grand gabarit. J’ai aussi du mal dans les manœuvres avec le guidon corne de vache.

Mais bon, tout fonctionne correctement et c’est l’essentiel. Retour à l’atelier où je l’oublie quelques mois.

Entre temps je découvre, sur un site de ventes d’occasions, deux jantes à rayon en 18 pouces d’une Z400 (sur le 440 il y a du 19 à l’avant et du 17 pouces à l’arrière en jantes à battons). Je saute sur l’occase et achète ces deux roues rayonnées complètes et en assez bon état (la roue arrière est juste une peu piquée).

roue_av-2roue_ar-2

 

 

 

 

 

Ce n’est qu’en avril 2015 que je passe au démontage.

2 réflexions sur “la remise en route

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s